L’association Brest 44 a eu la gentillesse d’accepter d’intervenir dans nos classes de Troisième !

L’association comporte une soixantaine de bénévoles : elle effectue des recherches, accueille les vétérans américains et leurs familles, est présente aux commémorations, a participé à l’élaboration d’un portail sur les résistants du pays de Brest.

Au cours de leur intervention, c’est l’histoire de la cité brestoise pendant la Seconde Guerre mondiale qui est mise à l’honneur, de l’Occupation allemande à la Libération du territoire, avec l’intervention des différents corps américains d’armées. Le ton est donné dès le début, nos deux orateurs ont revêtu les tenues d’un partisan et d’un G.I. américain et ne sont pas venus les mains vides : objets de la vie quotidienne, parachute, tickets de rationnement, journaux, livres, brassards, casques, armes, chaque intervention face aux classes est différente et s’enrichit de détails surprenants et enrichissants.

La conférence est aussi enrichie par des photographies de la ville, des quartiers environnants du lycée de l’Iroise avec des anecdotes intéressantes qui concernent aussi bien les militaires, les civils.

Merci aux bénévoles de Brest 44 pour cette après-midi !

Quelques avis d’élèves sur l’intervention de Brest 44 :

« Grâce à cette intervention, nous avons pu voir concrètement les équipements, mais surtout les photographies. Elles nous ont réellement impactées, car ce sont des endroits que l’on connaît, dans lesquels nous vivons encore aujourd’hui ! De plus, nous avions réellement des exemples de la violence subie par les civils brestois. Cela nous a appris leur vie pendant la Seconde Guerre mondiale ». (Youenn)

« Nous avons pu en apprendre plus sur les résistants et le mode de vie des Brestois pendant l’Occupation, voir certains objets du quotidien, bien différents des nôtres aujourd’hui et des exemples de résistant.es, comme Clara Machtou, exécutée peu de temps après son arrestation par les Allemands. Nous avons appris beaucoup de choses sur les combats urbains et les petites joies des soldats (comme la musique dans une rue de Brest qui inspire la scène de la série Band of Brothers). Pendant une heure, nous avons écouté ce que notre ville a vécu des années, et pour ma part, je ne connaissais pas bien cette période de résistance, donc elle m’a beaucoup intéressée. Les nombreuses photos projetées à la fin, nous ont plongé dans l’ambiance de cette guerre, dans la destruction massive de Brest ». (Clara)

« J’ai appris que la Seconde Guerre mondiale a bien touché Brest, que pendant que les Allemands occupaient notre ville, les Brestois avaient une vie très compliquée et qu’ils vivaient sous pression. Entre les bombardements, le manque d’argent et de nourriture, cela devait être très compliqué à vivre ». (Karolina)

« J’ai appris beaucoup de choses faciles à retenir, toute l’histoire de Brest pendant la guerre, bien résumée, comment la vie des civils a été modifiée, les différents endroits autrefois attaqués et bombardés. J’ai aussi retenu les tenues qu’ils [les partisans et les soldats américains], des moments de la guerre qui m’étaient inconnus, les lieux attaqués, la vie dans les abris et beaucoup de choses encore ». (Noah)

« Nous en avons appris plus sur la Seconde Guerre mondiale à travers l’exemple de notre ville. Personnellement, je savais que Brest avait été bombardée, qu’elle avait connu des batailles, mais j’ignorais les choses les plus importantes comme le fait que la ville avait reçu de nombreuses médailles (Croix de guerre, Légion d’honneur, celle de la Résistance) et que les Américains se servent encore de l’exemple de Brest pour enseigner la tactique aux militaires. C’était enrichissant… » (Maël)

« Brest outragée ! Brest brisée ! Brest martyrisée, mais Brest libérée ». (Général de Gaulle)

Voir en ligne : Le site de l’association

Documents à télécharger