Dans le cadre du projet « les jeunes et la mer », les élèves de seconde 1 ont visité le Musée de la Marine situé au château de Brest et ont porté tout particulièrement leur attention sur la nourriture à bord lors des expéditions maritimes du XVIII ème siècle

Les conditions de vie sur un bateau au cours du XVIII ème siècle

Quelles sont les conditions de vie sur un bateau au cours du XVIII ème siècle ? Nous même nous nous posons cette question, et nous allons tenter d’y répondre.

Tout d’abord les marins partaient pour une durée de minimum quatre ans en mer. Les conditions de vie étaient effroyables et difficiles : elles étaient dues principalement au manque de nourriture de vitamine et de soins médicaux.

La principale maladie qui se propageait à bord d’un navire était le scorbut. Cette maladie se propageait à cause d’une carence de vitamine C (ce qu’à l’époque la population ignorait totalement). Les marins s’alimentaient d’aliments tels que la viande et bien d’autres ne comportant pas de vitamine C. Pour pouvoir éviter cette carence les navigateurs de la Pérouse se sont inspirés du carnet de bord de James Cook, un grand explorateur. Ils se nourrissaient donc de persil, de choucroute, d’orange et de malte bière.

La viande était mise dans du sel pour bien la conserver. Ils emportaient également des bêtes pour les tuer et les déguster. Sachant que l’eau ne se conservait pas aussi longtemps que le vin, les marins ne buvaient uniquement que ça.

Pour compléter, du pain était cuit deux fois et ne comportait pas beaucoup d’eau pour faciliter la conservation de celui-ci.

Amandine, Ludivine, Maëlle

Ils apportaient avec eux à bord du navire des objets de valeurs pour les troquer contre de la nourriture.