Tout le long du mois de décembre, les secondes de la « Classe regards européens » se sont transformés en équipe de journalistes pour vous raconter leur participation au Festival du film court : articles, interviews, souvenirs … ambiance de salle de rédaction au C.D.I ! Et pour commencer …

LE FESTIVAL DU FILM COURT VU PAR LA CLASSE REGARDS EUROPEENS

Du 11 au 14 novembre 2014, le festival européen du film court s’est déroulé à Brest et une classe de Littérature et Société de l’Iroise, composée d’élèves de seconde issus de différentes classes, a eu la chance d’y participer durant 3 jours, du mercredi au vendredi. A la suite de cette sortie, nous avons écrit un article afin de le mettre sur le site de l’établissement. Nous y avons résumé ce qui s’y est passé et ce que nous avons vécu.

La classe Regards européens
La classe Regards européens

Qu’est-ce que le festival du film court ?

Le festival européen du film court a été créé il y a 29 ans : la première édition a donc eu lieu en 1986. Il « sillonne l’Europe entière, réunissant dans son programme de la compétition européenne les meilleurs courts métrages de l’Europe Occidentale, de la Méditerranée, des confins de la Scandinavie et de l’Europe Orientale ». C’est ainsi que grâce à son européisme le festival nous apporte un point de vue du monde différent du nôtre, des Français.

Cette année le festival européen du film court a accueilli 28 000 visiteurs dont 14 000 entrées d’un public jeune et familial. Il s’est déroulé sur 6 jours de cinéma et a présenté 200 films dont 70 sont en compétition. 25 pays d’Europe étaient présentés. 300 professionnels étaient présents et 200 bénévoles se sont impliqués dans l’organisation de l’événement.

Pourquoi le festival a-t-il été créé ?

Il s’agit du 2è festival du film court le plus important de France, après Clermont-Ferrand. On les compare d’ailleurs très fréquemment l’un à l’autre. Cependant leurs buts ne sont pas les mêmes.

Le festival du film court de Clermont-Ferrand est international et vise plus à offrir une manière gratuite et simplifiée de faire ses premiers pas dans le monde du cinéma en plus d’offrir la chance de découvrir un peu mieux le 7è art pour le public.

Le festival du film court de Brest, lui, nous invite à la découverte de la production cinématographique de l’année, nous présente des films de l’Europe entière. Le festival du film court permet de réfléchir différemment sur des sujets de société, et de faire découvrir un format différent de film mal connu. Ce festival permet aussi de faire sortir de l’ombre des jeunes réalisateurs. Il permet alors un contact humain par le biais du cinéma. Mais il nous montre aussi un autre point de vue que celui des français sur des sujets de société (l’homophobie, les conséquences de la guerre sur les civils, la crise sociale et économique …)

Dans quel but y sommes-nous allés ?

Nous sommes allés à ce Festival pour agrandir notre vision du monde qui nous entoure ainsi que pour aiguiser notre esprit critique. De plus, nous avons mis ces éléments à l’œuvre pour élire les films qui répondaient le plus à notre problématique : quelles sont les questions de société dans ces films ?

Il nous a aussi permis de mieux connaître le monde et plus localement à travers la découverte de certaines facettes dont on ne se doutait pas…

Prise de notes dans le Grand théâtre
Prise de notes dans le Grand théâtre

Un emploi du temps chargé…

En 3 jours nous avons vu 7 programmes qui comportaient 5 courts-métrages chacun. Pour un total de 10h30 de films. Nous avons fait 2 séances de rencontre avec 4 réalisateurs différents et nous avons non seulement participé à un échange autour du programme « Questions de jeunesse » mais nous avons aussi échangé entre nous sur les films visionnés.

La galerie de photos du Quartz lieu de travail de la classe
La galerie de photos du Quartz lieu de travail de la classe
Atelier Questions de jeunesse
Atelier Questions de jeunesse
Rencontre avec les réalisateurs de Charclo et de Aïssa
Rencontre avec les réalisateurs de Charclo et de Aïssa
Rencontre avec le réalisateur de Stella maris -  voir en grand cette image
Rencontre avec le réalisateur de Stella maris
Le producteur et le réalisateur de A kindness -  voir en grand cette image
Le producteur et le réalisateur de A kindness

Les prix

LES PRIX DÉCERNÉS POUR LA COMPÉTITION EUROPÉENNE
JURY OFFICIEL Grand prix du film court de la Ville de Brest :
Artun  de Gudmundur Arnar Gudmundsson (compétition 7)
Prix européen du Conseil Régional de Bretagne :
As rosas brancas de Diogo Costa Amarante (compétition 8)
Prix du premier film ou film d’école du Conseil Général du Finistère
Kazimir  de Dorian Boguță (compétition 5)
Prix spécial du jury :
Shadow  de Lorenzo Recio (compétition 8)
Mentions spéciales :
Reizigers in de nacht  de Ena Sendijarevic (compétition 1) et The chicken  de Una Gunjak (compétition 6)
JURY DES PASSEURS DE COURTS Prix des Passeurs de Courts :
Discipline de Christophe M. Saber (compétition 5)
JURY FORMAT COURT Prix Format Court :
Nashorn im galopp de Erik Schmitt (compétition 1)
JURY JEUNE Prix du jury jeune :
Discipline  de Christophe M. Saber (compétition 5)
Mention spéciale :
Nashorn im galopp de Erik Schmitt (compétition 1)
VOTE DU PUBLIC Prix du public :
Discipline de Christophe M. Saber (compétition 5)

LES PRIX DÉCERNÉS POUR LA COMPÉTITION FRANÇAISE
JURY FRANCE 2 Prix France 2 :
To be delivered de Pierre Amstutz Roch (compétition 2)
JURY BEAUMARCHAIS Prix Beaumarchais :
Sans les gants de Martin Razy (compétition 3)

PRIX DÉCERNÉ POUR LA COMPÉTITION OVNI
JURY SHORTS TVPrix Shorts TV :
Ja vi elsker de Hallvar Witzo

PRIX DÉCERNÉ POUR LES PROGRAMMES BREST OFF
JURY PRESSE Prix du Jury presse :
Anywhere but here de Hallvar Witzo (Friday i’m in love)

Les rencontres

Durant ces trois jours, nous avons rencontré le réalisateur de Charclo qui nous a expliqué son film avec passion, qui pour notre part, était assez complexe à comprendre. Finalement nous avons appris énormément de choses.
Nous avons également rencontré d’autres réalisateurs comme celui du film Aïssa qui lui nous a parlé de la manière dont étaient traités les immigrés et les examens qu’on leur fait subir.
Le troisième réalisateur qu’on ait vu était celui de Stella Maris
Le dernier réalisateur rencontré était celui du film A Kindness auquel nous avons beaucoup ri. L’histoire était basée sur un quiproquo.

Les Compétitions

A ce festival, les films courts étaient classés dans différents programmes ; certains étaient en compétitions et d’autre hors-compétitions. Voici les programmes que nous avons vus :

  • One world is not enough
  • Compétition européenne 3
  • Compétition française 3
  • Questions de jeunesse
  • Compétition européenne 6
  • Compétition européenne 1
  • Compétition européenne 4
Prise de notes à l issue d une projection
Prise de notes à l issue d une projection

Certains sujets reviennent régulièrement tels que les préjugés, la responsabilité et le fait que nos actes ont des conséquences. Les situations que l’on a pu voir traitaient souvent de sujets d’actualité dans lesquels on peut se retrouver. Ce festival est ouvert à tous, c’est pourquoi il peut accueillir un public aussi bien scolaire que professionnel. Quelques programmes étaient malgré tout destinés à un public précis comme par exemple 4 programmes « jeune public » ou d’autres un peu trop violents ou choquants pour des enfants en bas âge.

Le festival selon nous :

On a toujours remarqué une ambiance conviviale, chaleureuse au sein de notre classe « regards européens ». Le travail ne semblait jamais laborieux.

Et après ?

Une fois le festival terminé (à notre grande tristesse !) nous avons continué à travailler sur ce sujet. Nous avons réalisé des "Je me souviens" à la manière de Perec qui nous ont permis de nous remémorer tous les bons moments que nous avions passés. A la fin de l’année, il va même peut-être y avoir une exposition sur ce festival.

Dans le hall du Quartz -  voir en grand cette image
Dans le hall du Quartz