Les Premières L assistent mardi 22 janvier au Quartz à la représentation d’une pièce en italien sous-titré : Alexis, une tragédie grecque.

Alexis, une tragédie grecque (Source : Le Quartz) -  voir en grand cette image
Alexis, une tragédie grecque (Source : Le Quartz)

Alexis, une tragédie grecque est un spectacle mis en scène par Enrico Casagrande et Daniela Nicolò, produit par la Compagnie Motus, une des principales figures du théâtre italien contemporain.

« Athènes, décembre 2008. Un jeune homme de 15 ans est tué en pleine rue par un policier dans des circonstances troubles. La ville s’embrase ; le garçon devient l’icône d’une jeunesse révoltée par la corruption et l’impuissance des politiques. La compagnie Motus revient sur ces faits en les mettant en regard d’Antigone, figure par excellence de la révolte face à l’arbitraire du pouvoir. Un cocktail explosif qui pose la question de la résistance aujourd’hui. Les témoignages recueillis dans la cité grecque et les images filmées dans un pays intemporel dialoguent avec le jeu physique, intense des acteurs-performeurs. Un théâtre aussi poétique que politique pour un spectacle où éclate l’énergie de la jeunesse, en prise directe avec la réalité. » (Source)

« La stupeur et la rage habitent ce spectacle, dans lequel nous tentons de donner la parole à Alexis, frère d’Antigone, un Polynice portant un t-shirt des Sex-pistols ». (Enrico Casagrande et Daniela Nicolò)

Les analyses des lycéens de l’Iroise sont à suivre sur leur blog i-voix dans la catégorie « Théâtres ».

Voir en ligne : Présentation video