Dans le prolongement de l’échange eTwinning i-voix, les latinistes de l’Iroise réinventent l’apprentissage des langues et cultures antiques…

Le blog i-voix -  voir en grand cette image
Le blog i-voix

Le projet i-voix prolonge sa belle dynamique en entamant une cinquième saison.

Les littéraires du lycée de l’Iroise à Brest et les lycéens italiens apprenant le français au Liceo Cecioni de Livorno y collaborent à nouveau pour réinventer l’apprentissage de la littérature et de la langue à l’heure du numérique, pour explorer une pédagogie du français 2.0, c’est-à-dire interactive et créative. Sur le blog du projet i-voix sont ainsi déjà parus depuis la rentrée plusieurs dizaines d’articles : autoportraits ludiques comme autant d’invitations à la rencontre et au voyage (« On s’fait la malle »), diaporamas d’histoire littéraire (autour du Moyen-Age, de la philosophie des Lumières …), articles de presse parodiques pour un magazine autour d’une oeuvre de Vercors (Zoo ou l’assassin philanthrope), impressions de spectateurs sur la pièce de Maeterlinck Les Aveugles

Le blog port'aperta -  voir en grand cette image
Le blog port’aperta

Le projet i-voix amplifie sa belle dynamique en se déclinant désormais aussi en latin !

Les latinistes de l’Iroise et les lycéens de Livorno ont ainsi lancé un projet innovant, qui réconcilie la civilisation antique et le monde moderne : le blog « Port’aperta », où ils rédigent et publient des articles nombreux, variés, inventifs, pour s’approprier la littérature latine, explorer la société et la culture romaines, enrichir leurs compétences en prononciation, étymologie, traduction … On peut d’ores et déjà par exemple y découvrir des travaux autour de l’âge d’or, Ovide, Tibulle… Une nouvelle manière, stimulante, d’apprendre le latin et un enjeu particulièrement fort : développer la conscience des racines communes de l’Europe, linguistiques et culturelles.

Le blason du projet : Livorno en Bretagne ! -  voir en grand cette image
Le blason du projet : Livorno en Bretagne !
Divine assurance
Vertueuse ignorance
Ô regrets amers
 
Ô triste douceur
Exaspérante langueur
Dans le sang se meurt
 
Ton palais trahi
T’enchaîne aux noires ténèbres
Ô glouton Saturne

(Haïkus de Thomas., Rémi, Vincent, inspirés d’Ovide)

Voir en ligne : Le blog des latinistes