Conférence sur les biotechnologies et ses dangers  (logo)Conférence sur les biotechnologies et ses dangers

111 élèves de 1re S ont participé à la conférence de M. BELLE, professeur émerite de biologie à la station biologique de Roscoff…

Le lundi 4 décembre 217, 111 élèves de 1re S ont participé à la conférence de M BELLE, professeur émerite de Biologie à la station biologique de Roscoff , elle-même rattachée au CNRS et à l’université Pierre et Marie Curie.

JPEG - 91.9 ko

Voici les grandes idées développées par Monsieur Bellé :

L’avenir de la Biologie . La biologie des systèmes née en 2001 étudie les relations entre les composants d’une cellule ( ou réseaux). De nouvelles propriétés émergent de ces réseaux et sont étudiées grâce à l’association de trois matières :la biologie , les mathématiques et l’informatique.

Nouveautés. Emmanuelle Charpentier et sa collègue américaine Jennifer Doudna ont inventé aux USA des ciseaux moléculaires qui coupent le gène ,là où on le souhaite puis on rajoute au même endroit le même gène modifié. C’est la technique CRISPR/Cas9 (ça se dit crispeur).

Beaucoup d’applications à cette technique. Corriger une maladie génétique sur l’embryon humain aux USA ou en Chine. En France , pour l’instant il y a interdiction de manipuler les embryons humains . Le comité d’éthique en France mesure les conséquences de ces manipulations génétiques afin d’éviter les dérapage .

Empêcher le parasite du paludisme de rentrer dans le moustique permettrait d’éradiquer la maladie infectieuse . On peut le faire grâce à la technique du crispeur en agissant sur le gène qui code la protéine du moustique chargée de faire rentrer le parasite. Cependant le gouvernement américain ne l’a pas autorisé jusqu’à présent . Il n’a pas encore envisagé toutes les conséquences d’une disparition totale de la maladie.

Des recherches se poursuivent avec cette technique sur les cellules immunitaires pour leur conférer plus d’efficacité envers les cellules cancéreuses, de même sur la maladie du SIDA.

Il ne faut pas oublier les déviances comme par exemple d’associer deux virus ébola+grippe pour tuer dans un cadre de terrorisme et des risques d’eugénisme.