Dans le cadre de leur projet i-voix, les premières L ont réalisé un magazine de presse numérique pour faire vivre leur lecture d’un roman de Maryse Condé autour de l’esclavage…

Le roman de Maryse Condé
Le roman de Maryse Condé

Moi, Tituba sorcière… noire de Salem est un roman publié en 1986 par Maryse Condé. Il s’inspire d’une histoire vraie : celle d’’une esclave née à la Barbade à la fin du 17e siècle et prise au piège de l’affaire des sorcières de Salem.

info document -  voir en grand cette image

Pour rendre compte de leur lecture du roman, les premières L ont réalisé sur leur blog i-voix un magazine de presse autour de l’œuvre.

Au sommaire, une soixantaine d’articles abordant des rubriques et des genres journalistiques variés : éditorial, faits divers, actus, portraits, interviews, reportages, critiques, histoire, religion, gastronomie, voyage, test, jeux, dessins de presse, courrier, Trip Advisor romanesque, VDM, horoscope …

Chacun ainsi s’approprie le roman à sa façon, créative, ludique, réflexive ou informative. Chacun enrichit sa lecture de l’œuvre par la lecture des articles des autres élèves. Chacun développe le plaisir de lire et d’écrire. Chacun travaille l’habileté à jouer avec les codes d’écriture littéraires, médiatiques, numériques.

La Une de Tituba Magazine -  voir en grand cette image
La Une de Tituba Magazine

Tu étais destinée à souffrir depuis ta plus tendre enfance mais la beauté de ton âme aurait dû t’en préserver.

Les esprits qui veillaient sur toi n’étaient-ils pas plus forts que ceux qui te persécutaient ?

Les suspicions, le racisme, la servitude, la violence, la souffrance, la dépression, l’abandon de tes proches, tu ne méritais pas tout cela.

La mort est un repos pour toi après tout ces malheurs et pourtant, fidèle à toi même, tu restes brillante et tu continues à venir en aide à ton peuple sous ta forme d’esprit.

Alors ma douce Tituba, si seulement ton esprit vagabond m’entend, sache que tu m’as éblouie par ta bonté et je te souhaite de reposer en paix.

Iris, jeune fille d’aujourd’hui. (Lettre ouverte à Tituba)

Voir en ligne : Tous les articles en ligne