Jeudi 31 janvier 2013, dans le cadre de l’enseignement d’exploration « Littérature et Société » et dans le prolongement du projet « Journal du Goncourt des Lycéens », des secondes 5 et 6 ont rencontré Christian Gouerou, directeur départemental de la rédaction d’Ouest-France.

Christan Gouerou, Directeur départemental Ouest-France
Christan Gouerou, Directeur départemental Ouest-France

Le journaliste professionnel d’Ouest-France a répondu à toutes les questions qu’ avaient préparées à son intention les journalistes amateurs de l’Iroise, riches de leur propre expérience de conception et de rédaction d’un journal, nourris aussi de la lecture du quotidien chaque jour mis à disposition des élèves du lycée.

Christian Gouerou a rappelé la situation locale particulière : la présence de deux quotidiens régionaux sur le même territoire est rare en France, elle suscite une saine émulation qui est une école de rigueur tant elle pousse les lecteurs à être encore plus exigeants qu’ailleurs. Ouest-France demeure le plus grand quotidien distribué chaque jour en France (760 000 exemplaires environ), dans un contexte général difficile pour la presse écrite (érosion des lecteurs, diminution des revenus générés par les petites annonces et la publicité, journaux en crise). L’enjeu est aussi d’amener la génération de l’écran à s’intéresser à la presse écrite.

Christian Gouerou a expliqué clairement aux élèves en quoi consiste le travail d’un journaliste. Extraits des échanges : « 15% du temps de travail est consacré à l’écriture » ; « il faut savoir écrire vite et bien » ; « le fait divers est la base de notre métier » ; « il faut donner l’information tout de suite pour accrocher le lecteur et savoir faire rebondir le récit » ; « dans un article, l’attaque est plus importante que la chute » ; « quel que soit le support (radio, télé, web…), la base du métier, c’est l’écrit, et la meilleure manière d’entrer dans l’écriture, c’est de lire la presse papier » ; « le réseau Twitter est devenu indispensable pour suivre la grande pièce de théâtre qu’est la politique » ; « j’ai toujours voulu faire journaliste, mais je ne le savais pas » ; « les qualités requises sont la capacité d’écriture et d’écoute, la curiosité et l’envie, la forme physique et le courage »…

Les journalistes amateurs de l’Iroise les ont d’ailleurs bien illustrées : Christian Gouerou a remercié et félicité les élèves pour la qualité de leurs questions, pour leur « écoute intelligente ».

Les journalistes de l'Iroise à l'écoute
Les journalistes de l’Iroise à l’écoute