Dans le cadre de leur abonnement Avant-Scène, les Premières 3 assistent mardi 24 janvier au Quartz à une représentation autour de la prison de Guantanamo.

Guantanamo (photo Le Quartz) -  voir en grand cette image
Guantanamo (photo Le Quartz)

Une œuvre forte par son sujet :

"En 2006, au nom de la liberté d’information, l’administration américaine rendait publics plusieurs centaines de contre-interrogatoires de prisonniers suspectés de terrorisme et détenus dans ce centre de détention installé par les États-Unis à Cuba devenu, depuis le 11 septembre 2001, tristement célèbre.

Frank Smith s’est emparé de dix-sept d’entre eux. Ainsi transférée dans le domaine de la fiction, cette langue blanche propre aux procès-verbaux permet justement de libérer toute la charge évocatrice, politique et poétique, de ces récits hors du commun, si difficiles à saisir ; et ne rend que plus éloquentes les destinées de ces bergers ou jardiniers venus du Yémen ou d’Ouzbékistan et pris dans le tourbillon d’un système qui les dépasse et finalement les broie. " (Source : Le Quartz)

Une oeuvre originale par ses partis pris de mise en scène :

Eric Vigner, directeur du Théâtre de Lorient, est un metteur en scène exigeant qui explore jusqu’au bout les ressources de l’art dramatique : "Le théâtre qui m’intéresse et que j’essaie de faire est effectivement un théâtre sur lequel le spectateur peut se projeter, s’inventer en toute liberté. Le théâtre n’est pas, pour moi, un endroit où on viendrait trouver des réponses mais un lieu où il est possible de revisiter des histoires, nos histoires intimes, oubliées. Pour que le spectateur puisse accéder aux choses inconnues – c’est-à-dire oubliées de lui – il faut que le théâtre porte en lui son double, son paradoxe : qu’il soit quelque chose et en même temps autre chose. Par exemple quand Cézanne peint des pommes et dit « Avec une pomme, je veux étonner Paris », son sujet n’est pas la pomme, son sujet, c’est la peinture elle-même. C’est un peu pareil pour le théâtre, on s’accroche à l’histoire, à la fable pour accéder au théâtre."

La troupe qui joue la pièce de Frank Smith réunit sept jeunes acteurs venus du Maroc, de Corée du sud, de Roumanie, d’Allemagne, de Belgique, du Mali et d’Israël.

Voir en ligne : L’Académie - Ercic Vigner